Petit-Delphin Kotto annonce une vaste campagne de sensibilisation sur le DDRR

Petit-Delphin Kotto annonce une vaste campagne de sensibilisation sur le DDRR

24
PARTAGER

 

Le Coordonnateur de la Coordination des Organisations de la Société Civile pour la Paix en Centrafrique (COSCIPAC), Petit-Delphin Kotto, a insisté sur le fait que la paix

Le Coordonnateur de la Coordination des Organisations de la Société Civile pour la Paix en Centrafrique (COSCIPAC), Petit-Delphin Kotto, a insisté sur le fait que la paix, la sécurité et le développement sont les grands défis de l’heure en République Centrafricaine et qu’il est urgent de les relever, lors d’une conférence de presse à laquelle nt pris part les maires des huit arrondissements de Bangui, samedi 6 août 2016, à Bangui.

L’objectif de cette conférence de presse est d’annoncer la prochaine campagne de sensibilisation sur la paix, le Désarmement, la Démobilisation, la Réinsertion et le Rapatriement (DDRR) dans les huit arrondissements de Bangui.

Petit-Delphin Kotto a pensé que la sécurité demeure la priorité des priorités, en ce sens qu’elle apparaît comme la condition sine qua non sans laquelle la normalisation ou le développement durable ne serait possible.

Il a lancé un appel à l’endroit du gouvernement en vue de l’accélération des démarches auprès de la communauté internationale de la levée de l’embargo sur les armes, de la réhabilitation effective des Forces Armées Centrafricaines (FACA), la mise en œuvre du programme DDRR et la réforme du secteur de sécurité (RSS).

Il a par ailleurs demandé à tous les groupes armés qui sévissent encore dans le pays à cesser toute hostilité à l’égard de la population et à invités saisir la main tendue du chef de l’Etat dans le but d’engager le pays sur la voix de la paix et d’un développement durable.

La Coordination des Organisations de la Société Civile pour la Paix en Centrafrique est une organisation qui regroupe plus de 25 entités de la société civile. Sa mission principale est d’œuvrer en faveur de la consolidation de la paix en Centrafrique.

abangui

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE