Centrafrique : Plusieurs rencontres entre Touadera et les groupes armés en cent...

Centrafrique : Plusieurs rencontres entre Touadera et les groupes armés en cent jours, le statu quo demeure

23
PARTAGER

Bangui : En cent jours à la tête de l’Etat centrafricain, le Président Faustin Archange Touadera a rencontré tous les groupes armés signataires de plusieurs accords de paix et de cessation des hostilités en Centrafrique. Malgré ces rencontres, l’insécurité persiste encore dans le pays.

« Mais aujourd’hui, comment allons-nous faire pour régler le problème des groupes politico-militaires dont leur nombre est passé de cinq à vingt » ? C’est autour de cette question que le général de l’ex Séléka Abdelkader Khalil a fondé ses appréciations des 100 jours de Touadera. Pour lui, c’est au gouvernement d‘inviter les anciens chefs des groupes armés pour clarifier les problèmes qui se posent.

Toutefois, Abdelkader Khalil a reconnu que le président centrafricain a plusieurs fois reçu les groupes armés mais malheureusement, ceux-ci continuent « de semer la désolation au détriment de ceux qui ont volontairement déposés les armes ».

Pour le mouvement Anti-Balaka, le président Faustin Archange Touadera les a reçus trois fois après son investiture, « nous avons été reçus par le président Faustin Archange Touadéra. Ensemble avec notre coordonnateur général Patrice Edouard Ngaissona, nous avons discuté sur le processus du DDRR et le retour de la paix », a déclaré Judicaël Moganazoum Orofé, le Secrétaire Général des anti-balaka. Il a ajouté que son mouvement respecte les paroles données.

Du côté du mouvement Révolution Justice qui contrôle les préfectures de l’Ouham et de l’Ouham Pendé dans le nord du pays, son secrétaire général Raymond Belanga attend plus du programme de Désarmement Démobilisation Réinsertion et Rapatriement pour le retour de la paix. Il fait observer que la lenteur dans l’exécution de ce programme serait à l’origine de la montée de l’insécurité dans le pays.

Un officier des Forces Armées centrafricaines(FACA) sous couvert de l’anonymat a déploré le fait qu’en cent jours le Président Touadéra ne les a pas reçus pour discuter de leur réarmement et de leur opérationnalisation.

Dans son discours bilan des 100 jours, Faustin Archange Touadéra a déclaré qu’il a fait beaucoup d’effort pour ramener la paix et la sécurité dans le pays en rencontrant tous les groupes politico-militaires pour, dit-il « les exhorter à adhérer au DDRR »

abangui

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE