Groupe parlementaire : Communiqué de presse du groupe parlementaire MLPC relatif aux...

Groupe parlementaire : Communiqué de presse du groupe parlementaire MLPC relatif aux graves événements de Ngaoundaye

22
PARTAGER

Depuis quelques jours, la ville de Ngaoundaye située au nord-ouest de la République centrafricaine dans la préfecture de l’Ouham-Péndé a fait l’objet d’une attaque perpétrée par des groupes armés non conventionnels qui s’est soldée par au moins une dizaine de personnes tuées et plusieurs autres blessées, le pillage de la mission catholique, l’incendie de la gendarmerie locale, la destruction du réseau téléphonique et la mise en fuite vers la brousse et le Cameroun ses habitants.
La ville de Ngaoundaye vient ainsi de vivre un seuil de violence que les villes de Koui et Paoua, toujours dans l’Ouham-Péndé, connaissaient déjà depuis plusieurs mois sous le régime de transition et qui perdure hélas encre aujourd’hui.
Les laborieuses populations de l’Ouham-Pendé continuent on ne sait trop pourquoi, de payer un lourd tribut à la crise politico-militaire et n’en peuvent plus d’être ainsi sacrifiées tout en s’interrogeant sur la pertinence de la présence des forces internationales pourtant censées assurer leur protection.
Le Groupe Parlementaire du Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain, (M.L.P.C),
 Condamne fermement l’attaque et les violences de la ville de Ngaoundaye dont sa population subit les pires conséquences;
 Exhorte les forces non conventionnelles responsables de cette attaque à arrêter toute violence inutile contre les paisibles et innocentes populations ;
 Exhorte vivement le gouvernement, comme le Premier Ministre vient de s’y engager devant les élus de la Nation, à prendre toutes les dispositions nécessaires pour faire cesser les actes de violence, non seulement à Ngaoundaye mais également dans toutes les autres villes et villages de l’Ouham Péndé;
 Recommande aux forces internationales d’assumer pleinement les termes de leur mission conformément aux différentes résolutions du Conseil de Sécurité des Nations Unies en vertu desquelles elles interviennent en République Centrafricaine.

abangui

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE