Centrafrique: tirs et fuite d’habitants à Bangui après la prise en otage...

Centrafrique: tirs et fuite d’habitants à Bangui après la prise en otage de policiers

14
PARTAGER

Des tirs ont provoqué lundi à Bangui la fuite de centaines de personnes, lors d’une opération attribuée aux forces nationales et internationales après une prise d’otages de plusieurs policiers centrafricains, a constaté un correspondant de l’AFP.

Ces tirs d’armes lourdes et légères dans le secteur du quartier musulman du PK5 et ses alentours ont fait fuir dans l’après-midi des centaines d’habitants des quartiers des 3e et 5e arrondissements vers d’autres quartiers de Bangui, selon ce correspondant.

Ces tirs auraient fait trois morts, selon une source policière.

Les soldats de la Mission des Nations unies pour la Centrafrique (Minusca) ont participé aux combats, d’après des témoins qui prenaient la fuite.

L’opération visait “des éléments d’autodéfense du PK5 qui ont pris en otage des éléments de la police dimanche, à la suite d’interpellation le week-end dernier à la sortie nord de Bangui par les forces de l’ordre”, selon le témoignage des habitants.

Le ministre de la Sécurité publique Jean-Serge Bokassa a confirmé cette prise d’otage, demandant “aux ravisseurs de libérer ces otages dans les délais les plus brefs”, sur les ondes de la Radio Ndeke Luka. Les policiers retenus en otage seraient au nombre de six.

Les tirs ont provoqué l’interruption de la circulation sur plusieurs axes et l’arrêt des activités.

La ville est survolée depuis en permanence par un hélicoptère des forces internationales.

Africatime

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE