Centrafrique : L’ONG IDC lance à Damara la réhabilitation des bâtiments administratifs...

Centrafrique : L’ONG IDC lance à Damara la réhabilitation des bâtiments administratifs dans 4 préfectures

15
PARTAGER

BANGUI, 7 juin 2016 (RJDH)—L’ONG nationale Initiative Développement Centrafrique (IDC), a lancé lundi 6 juin à Damara le projet de réhabilitation des bâtiments administratifs en présence des autorités locales, communales et des notables.

Ce projet du gouvernement centrafricain est financé par l’Union Européenne à hauteur de 532 000€. Selon André Bonda, coordonnateur du projet à l’ONG IDC, ce projet vise particulièrement 9 sous-préfectures, des préfectures de l’Ombella M’poko, Nana-Mambéré, Ouham et Ouham Péndé.

Lors de la présentation du projet à la population de Damara, le chef du projet redéploiement de l’administration dans les préfectures de l’Ouham, Ouham Pendé, Ombella M’poko et Nana Mamberé, Tarcis Igor Zoumara a précisé que «  le projet vise à réhabiliter le bureau de sous-préfecture de Damara, l’équiper de moyens roulants, des kits informatiques et un panneau solaire et des accessoires pour une reprise effective au niveau des différentes localités » a-t-il indiqué.

Pour lui, la  mise en œuvre de ce projet démarre à partir de Damara et progressivement dans les autres centres concernés par le projet.

La sous-préfète de Damara Mme Shoure née Gbadin Géneviève parle d’un projet qui l’a marqué, «  l’autorité de l’Etat reste très fragile. La réunion d’information organisée aujourd’hui à Damara par l’ONG IDC marque à cet effet le démarrage des travaux de la réhabilitation de la Sous-préfecture de Damara suivi de dotation multiformes ainsi que des formations qui seront organisées en faveur des autorités locales. C’est un projet qui m’a marqué ».

L’un des participants à cette réunion d’échange,  Antoine Gounindji, ancien président de la délégation spéciale de la ville de Damara se dit heureux pour ce projet,  « je suis très content de ce qu’a fait l’IDC, parce que vous savez, ces derniers temps avec tout ce qui s’est passé à Damara, beaucoup de choses ont été détruites. Alors si aujourd’hui cette ONG à travers le gouvernement vient réhabiliter les bâtiments administratifs, je crois que c’est une très bonne chose ».

Les travaux de réhabilitation qui commencent sont une aubaine pour la jeunesse de Damara qui trouve un emploi temporaire. Le délai d’exécution de ces travaux est d’un an pour les quatre préfectures visées.

RDJH

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE