Solidarité spirituelle et humaine de l’Archevêque de Bangui à l’égard des musulmans...

Solidarité spirituelle et humaine de l’Archevêque de Bangui à l’égard des musulmans de Centrafrique

22
PARTAGER

L’Archevêque de Bangui, Mgr Dieudonné Nzapalaïnga, a offert ce lundi des vivres à la Communauté islamique de Centrafrique pour qu’ils soient distribués aux musulmans qui ont commencé ce 6 juin le jeûne du Ramadan.

En remettant ces biens, Mgr Dieudonné Nzapalaïnga a déclaré que son geste est une marque de solidarité spirituelle et humaine en faveur des musulmans qui vont consacrer 29 ou 30 jours à la prière. C’est en communion de prière et de manière symbolique qu’il a fait ce geste de bienfaisance, selon l’Archevêque de Bangui. Ainsi les sacs de riz, de sucre, les cartons de sardines et les bidons d’huile les soulageront au moment de la rupture de ce jeûne le soir.

Il a profité de cette occasion pour leur demander de beaucoup prier pour un retour définitif de la paix dans le pays pour permettre aux Centrafricains de vivre comme par le passé.

Le Président de la Communauté islamique de Centrafrique, Oumar Kobine Layama, en remerciant Mgr Dieudonné Nzapalaïnga pour ces dons, a demandé aux musulmans de Centrafrique de placer le ramadan sous le signe de la miséricorde.

Il les a par ailleurs exhortés à vivre ce Ramadan selon les principes qu’enseigne le Coran et qui “démontrent que l’Islam est une religion qui prône les valeurs de pardon, de partage, d’amour et non de violence et de rébellion”.

Selon, Oumar Kobine Layama, les Centrafricains musulmans qui ne respectent pas ces valeurs de l’Islam doivent profiter de ce moment de Ramadan pour demander pardon à Dieu.

L’Archevêque de Bangui a également offert un autre don constitué des vivres aux musulmans centrafricains refugiés dans la ville congolaise de Zongo en face de Bangui, située de l’autre côte de la rive Oubangui.

BB/od/APA

abangui

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE