Centrafrique : l’ONU met un terme au mandat des policiers burundais, accusés...

Centrafrique : l’ONU met un terme au mandat des policiers burundais, accusés d’exactions

19
PARTAGER

Les Nations unies ont annoncé vendredi qu’elles ne renouvelleraient pas le mandat des policiers burundais en mission pour l’ONU en Centrafrique, en réaction à des accusations d’exactions commises par ces forces de l’ordre au Burundi avant leur déploiement.

Cette décision suit « les accusations actuelles d’atteintes sérieuses et persistantes aux droits de l’homme au Burundi », a précisé Stefan Feller, conseiller principal des Casques bleus sur les questions policières.

Les 280 policiers burundais en poste ne seront pas remplacés lorsque leur mission à Bangui, la capitale centrafricaine, s’achèvera aux alentours de septembre.

Une ONG burundaise, Focode, avait demandé en février aux Nations unies d’enquêter sur des accusations d’exactions commises par des policiers burundais qui se trouveraient maintenant à Bangui.

« Compte tenu de la situation actuelle au Burundi, décision a été prise à l’ONU de ne pas remplacer les brigades de police servant dans le pays (la Centrafrique, ndlr) lorsque leur mission s’achèvera », a indiqué le porte-parole de l’ONU Farhan Haq.

abangui

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE