Centrafrique: Les parents des malades de l’hôpital communautaire de Bangui formés sur...

Centrafrique: Les parents des malades de l’hôpital communautaire de Bangui formés sur les premiers secours

10
PARTAGER

BANGUI, 09 mai 2016—Une trentaine de parents des malades hospitalisés à l’hôpital communautaire de Bangui a été formée ce matin sur les premiers secours par la représentation  du Comité International de la Croix Rouge (CICR) en Centrafrique. Cette activité s’inscrit dans le cadre de la célébration de la journée internationale de la croix rouge.

Le CICR veut à travers cette formation permettre aux parents des malades d’être capables d’apporter la première aide en cas de besoin. C’est ce qu’a expliqué Judith Evelyne Guénefé chargée de formation du volet santé au CICR, « porter secours à une personne ne concerne pas seulement les volontaires de la croix rouge. En principe, toute personne est sensée secourir une autre en cas d’accident. Nous avons organisé cette formation pour donner l’occasion aux parents d’être à même d’apporter les premiers soins en cas de besoin parce que nous avons constaté que le plus souvent, si des cas urgent surgissent, il n’y a personne pour aider et souvent cela devient fatal » a-t-elle expliqué.

Judith Evelyne Guénefé a précisé qu’un accent sera mis sur le transport des malades à l’hôpital et surtout sur les gestes parce qu’elle a indiqué que c’est souvent à ces moments que la situation des malades s’aggrave « nous avons une unité à l’hôpital communautaire qui reçoit beaucoup d’accidenté. Nous avons constaté que l’état des accidentés s’aggrave le plus souvent pendant le transport à l’hôpital parce que les parents n’ont aucune notion des gestes qui sauvent. C’est pour cela que nous avons voulu mettre un accent sur comment assurer le transport des victimes à l’hôpital » précise cette dernière.

Flora Kabaya au chevet de sa mère à l’hôpital Communautaire, est satisfaite de cette formation « cette formation va nous aider à secourir nos parents et des personnes qui seront en danger. Face souvent à un accident je suis traumatisée et je réclame l’aide des autres. Avec ce que j’ai appris aujourd’hui, je pense être capable d’apporter les premiers soins » a-t-elle reconnu.

Le CICR compte élargir cette formation à d’autres hôpitaux de Bangui.

RDJH

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE