Centrafrique : Les habitants de Batalimo s’en prennent au Responsable de l’industrie...

Centrafrique : Les habitants de Batalimo s’en prennent au Responsable de l’industrie Forestière de la localité

24
PARTAGER

BANGUI, 02 Juin 2016 (RJDH)—Les manifestants ont empêché la circulation routière à Batalimo commune située à 21 kilomètre de Mongoumba le 30 mai dernier. Cette jeunesse ont soumis quelques revendications aux autorités locales entre autres l’urbanisation de leur localité et le départ du directeur de l’Industrie Forestière de Batalimo et un des personnels de ladite société.

« Depuis 47 ans d’existence de cette société dans la localité aucun projet  bénéfique à la population et à la commune n’a été réalisé comme écrit dans  l’accord de l’Industrie Forestière de Batalimo (IFB) » à indiquer Mr Daniel un des manifestants.

Il poursuit en disant que la population locale n’a pas accès au véhicule en cas d’urgence.

La même source a également signifié que les résidus des déchets sont également exploités par les responsables de cette société et que  la population n’a pas accès aux déchets pour le bois de chauffage « Il emploie des gens à son compte pour la fabrication du charbon et qu’il exporte au Cameroun  et autre…. », a-t-il confié.

Cette jeunesse exige la revue de l’accord de l’IFB, la bonne gestion du personnel, l’urbanisation de la commune, la  construction des ponts, des routes, du marché central, l’électrification de la commune et des écoles, la construction de maison des jeunes et le terrain de sport, la réhabilitation du centre de santé et la prise en charge des personnels soignants.

Par ailleurs ces jeunes  exigent  le départ de Mr André  Desouza, directeur de l’Industrie Forestière de Batalimo et de Mr Dieudonné Djikidjane Amenagiste dans ladite société.

Contacté par le RJDH, Mme Isabelle Matako sous-préfète de Mongoumba a indiqué que  les revendications de la population sont fondées et que des discussions sont en cours avec le responsable de L’IFB.

L’Industrie Forestière de Batalimo s’est installée dans la région  depuis 1969

RDJH

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE