Les limites de la démocratie en Centrafrique

Les limites de la démocratie en Centrafrique

12
PARTAGER

La République Centrafricaine à travers ses institutions, se veut un pays démocratique. La pratique en est une autre.
Quel est réellement le contre-pouvoir dans ce système démocratique centrafricain? Est-ce l’opposition politique, la presse 4ème pouvoir…?

La réalité indique tout simplement que les petits agitateurs du net et des réseaux sociaux, sans le vouloir deviennent des opposants politiques et sont considérés comme tels par les régimes en place. Pourtant ils constituent un vivier de données, de pensées pour les politiques. On tombe dans l’absurde, tout en maintenant un système qui fonctionne en dehors de ses propres lois. Et si tous ces Indépendants réellement préoccupés par le bien-être du peuple centrafricain, se taisaient, que se passera-t-il?

Maintenant que le pays prend un nouveau départ avec le Professeur Faustin Archange Touadéra, on ne sait plus, si c’est la chèvre de Monsieur Séguin ou c’est la belle-mère qui est la chèvre ou la chèvre qui est la belle-mère. Ce culte de la nourriture au sommet de l’Etat, dans ce pays affamé devient inquiétant et insultant. Tous les réfugiés de Bangui-M’poko savent déjà où aller festoyer.

Dixit Fidele Gouandjika :
-“Allo allo mes enfants, mes petits enfants, mes neveux et mes nièces éparpillés sur la planète terre, votre mamie et votre maman vont très bien et vous embrassent très fort. Papa demeure toujours inoxydable et vacciné contre TOUT. La chèvre de notre Palais est enceinte et se porte comme un charme.

Je vous aime tels que vous êtes.”
-“Bouffez les gars la vie est courte !”
-“La vérité c’est qu’on ne vous dit jamais la vérité.
Vive les urnes !”

-“Là où je suis là, je m’en fou de tout le monde. Il n’y a que la bouffe et les amis qui m’intéressent. Personne ne me commande ni me donne des instructions mis à part mon épouse de temps en temps”.

Dr Félix Yandia, président du CCPR

Africatime

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE